Rémi Mangin, président-fondateur de CDB revient sur les faits marquants de l’année écoulée et évoque les perspectives pour 2019.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2018 pour CDB ?

À bien des points de vue, 2018 a été un excellent cru pour CDB. En termes financiers, d’abord, puisque nous avons réalisé un chiffre d’affaires d’un peu plus de 60 millions d’euros, soit le plus important depuis la création de la société. Nous avons par ailleurs mené à bien des projets d’envergure, dont le plus important est celui mené pour le groupe Axa. Une opération de 28 000 m², pour 1 800 collaborateurs, c’est la plus importante opération que nous avons réalisée à ce jour. Au-delà, nous avons mené à bien de nombreux projets pour Bonduelle, Primexis, Socotec ou encore Club Med.

En 2018, CDB a défini une nouvelle organisation. Que va-t-elle apporter à vos clients ?

Nous avons décidé au début de l’année dernière d’optimiser notre organisation, en associant très étroitement nos collaborateurs à ce changement, avec l’aide de Co Design It, cabinet spécialisé dans l’innovation collaborative. Désormais, c’est en mode projet que nous fonctionnons. Chaque opération sera désormais conduite par une équipe pluridisciplinaire rassemblant toutes les familles de métiers de CDB, et cela dès la réponse à l’appel d’offres. Pour les clients, c’est un gage de créativité, d’efficacité et de réactivité.

Qu’est-ce qui va animer 2019 chez CDB ?

Nous allons poursuivre la mise en œuvre de cette nouvelle organisation qui, d’ores et déjà, a fait preuve de son efficacité, la dynamique commerciale de ces premières semaines de l’année étant très positive. Nous avons en effet des opérations enthousiasmantes en cours de négociation qui devraient donc rythmer 2019. Par ailleurs, nous allons continuer à mettre l’accent sur les activités de conseil en amont des opérations qui font partie de notre ADN. CDB, c’est une société de conseil qui fait du design et du build !

Quel est le message à faire passer aux entreprises qui souhaitent travailler sur leurs espaces de travail en 2019 ?

D’abord qu’il est possible de proposer à ses collaborateurs des espaces agréables à vivre et innovants. Ensuite, et surtout, qu’un aménagement ou un réaménagement des espaces de travail est une opportunité à saisir pour remettre à plat son organisation. L’objectif ? Proposer des espaces adaptés aux nouveaux modes de travail, favorisant l’épanouissement et l’efficacité. Il faut le considérer comme un levier pour dynamiser l’organisation, pour autant que les salariés y soient étroitement associés.

Partagez cet article

_Découvrez

BLEND©

CDB I Optimiser ses espaces pour réduire les coûts immobiliers
CDB I Optimiser ses espaces pour réduire les coûts immobiliers
TOUTE L'ACTUALITÉ
tous les événements

_Découvrez

BLEND©

TOUTE L'ACTUALITÉ

D’autres articles qui pourraient vous intéresser …